Enquête sur les OAP de Larmor Baden

OAP signifie « orientation d’aménagement et de programmation » au PLU d’une commune exprimant les ambitions et la stratégie d’une collectivité territoriale en terme d’aménagement.

Les OAP peuvent définir dans un secteur donné les conditions d’un aménagement, mettre en valeur l’environnement, la gestion économe de l’espace, les continuités écologiques, etc.

Il est ainsi possible, si l’OAP est un lotissement, de définir des règles telles que le maintien d’espaces verts, un plan de circulation, une densité raisonnable, un cône de vue, etc., etc.

Lire la suite sur le Journal de Larmor et Baden

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Trente sites classés ne seront plus protégés

Trente sites inscrits ont perdu toute protection, via un décret du 5 mai 2022. Ils sont considérés dans un « état de dégradation irréversible », précise le texte. C’est une mise en application de la loi de biodiversité de 2016, qui avait ouvert la voie à la désinscription de certains sites.

« Ce texte acte l’échec d’une politique », regrette le spécialiste en droit de l’environnement Guillaume Sainteny auprès de Reporterre. « On constate que des sites ont été dégradés ou artificialisés et donc on supprime leur protection. On devrait plutôt se demander pourquoi ils ont été dégradés alors qu’ils étaient protégés. »

Voir l'article de Reporterre ici.

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Camping Le Diben - article Ouest France du 5 mai 2022

À nouveau, le journal Ouest France présente le litige du camping Le Diben comme le résultat d'une initiative des associations ayant pour unique but la désertification de la commune, le refus du progrès, l'opposition systématique aux initiatives immobilières du maire Denis Bertholom. Bien entendu, que les décisions soient prises par la justice ne dérange pas le journal dans ses critiques. On ne pourra qu'y constater les fausses allégations du gérant sur les raisons de ce litige. Voir l'article de Ouest France ici.

Concernant le jugement sur le PLU, la justice va prendre une décision dans quelques mois, et l'on peut augurer, vu le ton de cet article, que ce seront à nouveau les associations qui devront porter tous les torts. Le maire Denis Bertholom et ses décisions illégales ne sera pas mis en cause.


Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Des milliers de cours d’eau sont rayés de la carte de France, et s’ouvrent aux pesticides

En l’absence d’un cadre juridique clair, de nombreux cours d’eau sont déclassés sous l’influence de la FNSEA, qui cherche à contourner la loi sur l’eau. Des milliers de ruisseaux sont ainsi en train d’être purement et simplement rayés de la carte de France.

Voir l'article de Reporterre ici.


Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Berder - Décision de référé du 12 avril 2022

Le tribunal administratif de Rennes a suspendu les effets du permis de construire l’hôtel de luxe à Berder délivré par le maire Denis Bertholom au groupe Giboire

La juge des référés a par ailleurs considéré que la suspension du permis de construire l’hôtel n'empêche nullement le groupe Giboire de procéder à la sauvegarde et à la rénovation des bâtiments existants, dont évidemment la tour de BERDER, comme le soutenait la commune et le groupe immobilier dont les conclusions ont été rejetées.

Voir ici le jugement du Tribunal Administratif de Rennes

Voir ici l'article du Télégramme sur ce sujet

Voir ici l'article de France Info Bretagne


Ecrire un commentaire (1 Commentaire)

Référé suspension du permis de construire l’hôtel de luxe à BERDER accordé par Monsieur Bertholom à l’OCLD Giboire

Communiqué de presse des Associations environnementales opposées au projet d’hôtel de luxe avec parking à Berder :

- La Fédération FAPEGM regroupant 18 associations environnementales,
- Les Amis du Golfe du Morbihan AGM,
- Les Amis des Chemins de Ronde ACR,
- La Qualité de la Vie à Larmor Baden AQVLB,

Toutes ces associations, agréées pour la défense de l’environnement, ont engagé le 26 mars 2022 une action en référé devant le tribunal administratif de Rennes afin d’obtenir la suspension provisoire des effets du permis de construire accordé par le Maire Denis BERTHOLOM à la société OCDL GIBOIRE.

En effet, et bien que Michel Giboire ait annoncé par voie de presse que le projet d’Hôtel était abandonné ... « l’hôtel ne se fera pas ! » force est de constater :

- Que le permis de construire est toujours affiché sur le site de BERDER,
- Que l’OCDL Giboire ne s’est pas désistée de sa demande de permis de construire l’hôtel,
- Que l’OCDL Giboire vient de conclure au rejet de la demande d’annulation du permis formée par les associations,
- Que le maire et conseiller général Bertholom n’a pas retiré son permis de construire l’hôtel malgré l’abandon de Michel Giboire.

Les Associations observent que le permis de construire l’hôtel de luxe à BERDER reste en vigueur jusqu’à son annulation par décision de justice et qu’un démarrage des travaux n’est donc pas exclu.

En conséquence, les Associations décident de mener une procédure de référé suspension du permis de construire jusqu’à ce que soit rendue la décision au fond de la juridiction administrative.

Vannes , le 29 mars 2022

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Signez et faites signer la pétition « Berder pour tous ! »

Pour : le Premier Ministre, le Préfet de Région, le Préfet du Morbihan, le Président de la Région Bretagne, le Président du département du Morbihan, le Président de Golfe du Morbihan Vannes Agglomération, le groupe Giboire.

Berder enchantée par un bois magique, Berder et son manoir, sa chapelle, sa tour, symboles importants de son histoire ; Berder protégée, Berder espace remarquable, Berder classée Natura 2000...

La mer qui l'entoure est un spectacle énivrant et permanent par le jeu des marées et les couleurs changeantes du ciel et des îles voisines. Ces 23 hectares accessibles à basse mer offrent un cadre pour rêver, construire, être heureux !

La voie est presque libre pour bâtir le Berder de demain. Le projet d'hôtel 4 étoiles qui bouchait l'horizon a été abandonné par son promoteur, et c'est pour cet unique projet que le groupe Giboire avait acheté l'île.

Berder a donc désormais son avenir devant elle.

Nous devons tous transmettre ce patrimoine exceptionnel du Golfe du Morbihan aux générations futures.

Tous ceux qui ont envie de préserver demain, tous ceux qui aiment les lieux de paix, tous ceux qui ont le souci de rendre la beauté accessible,

Nous toutes et tous,

demandons au groupe Giboire de mettre l'île de Berder en vente,
demandons aux collectivités régionale et départementale de se mettre autour de la table pour construire avec tous l'avenir de Berder.

Nous ne pouvons pas laisser passer cette chance !

Pour signer la pétition en ligne : http://www.petitionpublique.fr/?pi=BE2022

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Berder Ensemble - Lettre d’information n° 4 - avril 2022

Cher(e)s ami(e)s

Malgré la décision du Tribunal Administratif de juillet 2021 qui annule partiellement le plan local d’urbanisme de Larmor-Baden et plus particulièrement celui de l’île de Berder qui doit être considérée comme un espace remarquable, le maire de Larmor-Baden a fait appel du jugement pour permettre au promoteur, le groupe Giboire, de trouver, quoi qu’il en coûte, une solution en béton sur cette île emblématique !

Pendant ce temps, le chaussée submersible, la chapelle, la tour, les bâtiments… de l’île sont à l’abandon et de dégradent, ses 23ha ne sont toujours pas accessibles au public et il n’est toujours pas possible d’organiser des animations festives, culturelles, sportives sur Berder…

Il nous faut renforcer la mobilisation pour que l’île de BERDER soit ouverte dans son intégralité à TOUTES et TOUS et que TOUTES les collectivités assument leurs responsabilités pour construire son avenir. C’est le sens des décisions prises en Assemblée Générale dont vous trouverez un compte rendu ci-dessous.

Le Comité d’Animation de Berder Ensemble

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Rapport alarmant du Giec sur le réchauffement climatique et ses conséquences

Larmor Baden doublement concernée : en tant que commune littorale elle sera directement impactée par l’élévation du niveau de la mer et la submersion marine parfaitement ignorée par le nouveau PLU.

La commune de Larmor Baden a le devoir spécifique de lutter contre le réchauffement climatique et l’artificialisation des sols : or elle fait tout le contraire au prétexte de développement.

En effet, les responsables de la commune, à commencer par Denis Bertholom, conduisent une politique contraire dans leur PLU en ouvrant les espaces naturels à la déforestation et à l’urbanisation sauvage pour le plus grand profit des promoteurs et bétonneurs de tous poils !

Voir à ce sujet les articles suivants :
rapport-du-giec-sur-le-climat-un-constat-alarmant
nouveau-rapport-du-giec-sur-le-climat-la-situation-sest-significativement-aggravee

Vous pouvez aussi consulter les derniers rapports du GIEC à cette adresse :
Rapports du GIEC

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Des associations environnementales réclament l’annulation totale du Plan local d’urbanisme de Larmor-Baden

Le Télégramme, publié le 14 janvier 2022 à 20h32 Modifié le 14 janvier 2022 à 20h34

C’est le dernier épisode d’un bras de fer juridique qui dure depuis 2018 : plusieurs associations de défense de l’environnement ont fourni un mémoire complémentaire pour demander l’annulation totale du plan local d’urbanisme de Larmor-Baden.

Une coalition d’associations de défense de l’environnement a déposé, jeudi 13 janvier, un mémoire complémentaire auprès de la Cour administrative d’appel de Nantes pour étayer sa demande d’annulation totale du Plan local d’urbanisme (PLU) de Larmor-Baden.

En juillet 2021, les associations écologistes étaient parvenues à faire annuler partiellement ce PLU, qui date de 2018. En septembre, le maire a fait appel de la décision. Mais la Fédération des associations de défense de l’environnement du Golfe du Morbihan, les Amis du Golfe du Morbihan et les Amis des chemins de ronde, contre-attaquent, demandant cette fois-ci l’annulation totale du PLU, pour sanctuariser définitivement les espaces naturels remarquables de Larmor-Baden.

Lotissements et hôtel

Si le projet de lotissement de 20 maisons sur le terrain du Moulin à Pen en Toul a été retoqué par la cour d’appel de Nantes, les associations s’inquiètent toujours de l’Orientation d’aménagement et de programmation (OAP) de 20 autres maisons le long du chemin de Pen en Toul. « Cette OAP devra être supprimée dans le prochain PLU », espèrent-ils. Les associations pointent aussi les nombreux contentieux en cours sur l’île de Berder, « du fait d’un PLU sur-mesure pour permettre à la société Giboire de finaliser son projet d’hôtel et d’occuper les bâtiments de la pêcherie au nord de l’île ».

Le projet hôtelier a été abandonné depuis.

Les associations environnementales veulent également contraindre la commune à soumettre un nouveau PLU à une enquête publique, qui cette fois-ci prendrait en compte « le risque de submersion marine ».

Ecrire un commentaire (1 Commentaire)